lundi, 30 juillet 2012

Mirages

Un coucher de soleil au bord de l’océan offre souvent un magnifique spectacle pour les yeux. Mais c’est aussi un émerveillement pour l’esprit si on essaie de comprendre pourquoi le soleil prend des formes aussi étranges et colorées. Un récent voyage en Bretagne dans la région de Saint-Briac me permet de vous ramener quelques photos de mirages solaires observés le 25 juillet 2012.

Un mirage est un phénomène optique dû à la réfraction des rayons lumineux dans une atmosphère inhomogène, soit si deux couches d’air très proches ont des températures très différentes. La déviation de ces rayons donne alors l'impression que l'objet que l'on regarde est défromé ou qu'il se trouve à un endroit autre que son emplacement réel.
Mirage1.jpg
Il est 21h56’. Le soleil aborde la zone d’inversion de températures et il s’aplatit.

La manifestation la plus courante des mirages est observée sous forme de « flaques » au loin sur les routes en été ; la température de l’air à proximité immédiate du sol étant en effet nettement plus chaude que dans les couches supérieures. Mais des mirages peuvent aussi se produire lorsque l'air en surface est beaucoup plus froid que l’air ambiant, ce qui était le cas le 25 juillet en Bretagne avec une Manche à 16°C et une masse d’air à 25°C.
Mirage3.jpg
Mirage4.jpg
Le soleil descend sur l'horizon. Son image se reflète comme dans un miroir sur la couche d'inversion de température et lui donne d'abord une forme de champignon... 
Mirage5.jpg
... puis son reflet (mirage) se sépare même de son image réelle. Mirage6.jpgMirage7.jpgMirage8.jpg
Le soleil couché, il ne restera que son mirage sur les basses couches de l'atmosphère. Ce reflet restera illuminé plus d'une minute avant qu'il ne disparaîsse définivement.

mercredi, 18 juillet 2012

Juillet mitigé

Que dire de ce mois de juillet 2012 sinon qu'il est instable et capricieux. L'alternance entre temps estival et période plus maussade se produit à un rythme soutenu. Mais paradoxalement, tant au niveau des précipitations qu'à celui de la température, les trois premières semaines du mois sont normales pour la saison. Le Bassin lémanique et la Plaine valaisanne sont même légèrement trop chauds et trop secs par rapport à la norme. Par contre l'ensoleillement reste très nettement lacunaire. Voilà quelques photos qui illustrent un peu mon propos. 
Juillet2012-1.jpg
Le ciel a été rarement limpide durant ce début de mois de juillet. Ici la Maya avec ses dernièrs névés sous les cumulus le 7 juillet. Juillet2012-2.jpg
Les hauts de Montana et le Col de la Roue sous une « giboulée » le 15 juillet. La limite des chutes de neige se situait vers 2300 mètres. 
Juillet2012-3.jpg
Ce week-end, la Dent-Blanche fêtait le 150ème anniversaire de sa première ascension par William Wigram et Thomas Start Kenedy accompagnés des guides Jean Baptiste Croz et Johann Kronig le 18 juillet 1862. Une cordée commémorative qui devait atteindre le sommet dimanche 15 juillet avec un équipement d'époque a dû renoncer à cause de la météo tempétueuse. La montagne est restée inviolée ce jour-là. La voici le lendemain avec le retour du beau temps aussi blanche qu'en hiver. 
Juillet2012-4.jpg
Une autre caractéristique de ce mois de juillet fut le vent d'ouest particulièrement fort en altitude. Ici de beaux nuages lenticulaires au dessus du Jura le 17 juillet.

17:30 Publié dans Météo | Tags : juillet, 2012, météo, climat, mitigé, photos, valais, jura, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |