samedi, 12 janvier 2013

2013 : l'année de la comète ?

L'information vous a peut-être échappé, mais une nouvelle comète a été découverte l'automne dernier par deux astronomes russes. Cette comète semble s'être récemment détachée du nuage de Oort, un immense  réservoir d'objets glacés situé à environ 0,5 année-lumière de la Terre. C'est donc une comète toute neuve qui n'a jamais vu se volatiliser ses composants à l'approche d'un astre chaud et qui pourrait alors dégazer copieusement à proximité du Soleil.

Cette nouvelle comète s'appelle C/2012 S1, ou plus simplement ISON, nom du réseau de téléscopes Ison (International Scientific Optical Network) qui l'a découverte. comète,ison,2013,novembre,29,hale-bopp,space,soleil,magnitude,didier ulrich
La comète ISON se trouve actuellement dans la constellation Gemini entre Castor et Pollux. Elle a une magnitude de +16. (www.spaceweather.com).

Selon les dernières prévisions, ISON devrait passer à moins de 1,2 millions de km du soleil le 28 novembre prochain. Sa magnitude devrait alors être de -16, ce qui la rendrait bien plus brillante que la pleine lune (magnitude de -12,6) et serait facilement visible en plein jour. Seule la Grande Comète de l'an 1680 lui serait comparable avec sa magnitude de -18. 
comète,ison,2013,novembre,29,hale-bopp,space,soleil,magnitude,didier ulrich
En comparaison, elle serait bien plus lumineuse et spectaculaire que la comète Hale-Bopp qui m'avait pourtant émerveillé durant l'hiver 1997, comme ici dans le ciel valaisan.  

Mais les astronomes restent prudents. Ils rappellent que les nouvelles comètes, très volatiles, sont parfois soufflées par le vent solaire et peuvent disparaître avant de s'approcher de nous. Il est donc urgent d'attendre...

21:45 Publié dans Espace, Science | Tags : comète, ison, 2013, novembre, 29, hale-bopp, space, soleil, magnitude, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Très très intéressant. Espérons qu'on verra cette comète... Merci de partager tes connaissances et ton enthousiasme.

Écrit par : Swan | samedi, 12 janvier 2013

après avoir entendu l'info j'ai pensé à celle de Haley qui elle provoqua un tusnami de tromperies s'étalant de plus en plus grâce aux moyens informatisés.A croire que gente féminine et masculine cherchaient tous à re-trouver chez d'autres le bout de la queue magique.
Ces comète agissent sur notre comportement c'est ainsi depuis la nuit des temps alors attendons pour voir les résultats .Personnellement je la vois boulerver nombres d'habitudes.C'est mon avis personnel alors Wait and See
Celle de Haley avaient séparé ,celle-ci rapprochera peut-être qui sait.Les comètes ont pour habitude comme tout ce qui est dans le cosmos de faire rêver

Écrit par : lovsmeralda | dimanche, 13 janvier 2013

Bjr. j'ai apercu une boule de la taille d'une balle de ping-pong avec une trainée derriere ( avec une lueur comparable à celle de la lune) samedi matin 12 janvier 2013 vers 9H00. S'agit-il d'une comete ou d'un satellite? J'habite à Pleumeleuc à l'ouest de Rennes, en Bretagne.

Écrit par : CEDRIC | dimanche, 13 janvier 2013

Excellente nouvelle tant il est vrai que le spectacle d'une comète mérite vraiment de lever la tête ! Peut-être pas inutile de rappeler que la magnitude est la mesure de l'éclat d'un astre. Plus le chiffre est grand et plus l'éclat est faible ; plus le chifre est petit et plus l'éclat est important. Le chiffre peut même être négatif, comme vous le relevez. L'oeil humain est capable de voir des objets jsuqu'à la magnitude 6.

Vers le 11 mars prochain, nous devrions pouvoir également observer la comète C/2011 L4 PANSTARRS dont l’éclat - magnitude estimée à -0,3 - sera suffisant pour la voir à l’œil nu ! Mais les prévisions nous jouent parfois des tours. Aussi bien ne soyez pas trop déçus si tout ne se passe pas comme annoncé.

Dieu merci, le temps où les comètes étaient porteuses de mauvaises nouvelles semble définitivement terminé. Et cela c'est déjà une bonne nouvelle !

Écrit par : Michel Sommer | dimanche, 13 janvier 2013

Votre observation peut laisser imaginer pas mal de choses, mais en tous cas pas une comète. Une comète, quand elle arrive et passe près du soleil, sera visible plusieurs semaines avec une position un peu différente chaque nuit. Votre observation pourrait être un satellite (flash iridium), la station spatiale européenne, un avion de ligne ou encore une météorite (étoile filante) qui s'est consumée en entrant dans la haute atmonsphère. Au vu la grosseur et de la traînée, je pencherais pour la dernière hypothèese, la météorite. Bon dimanche.

Écrit par : Didier @CEDRIC | dimanche, 13 janvier 2013

Bonjour ! J’ai désormais appréhendé la démarche à mettre en œuvre grâce à votre article que j’ai lu avec attention. Merci pour les tips , c'est édifiant. Je vous suivrai sur votre flux RSS. À bientôt. Malo

Écrit par : baudouin | mercredi, 17 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.