vendredi, 17 septembre 2010

Fin d'été

Fin_dEte1.jpg 
Colchiques dans les prés... Il est des signes qui ne trompent pas. L'été est derrière nous même s'il reste encore quelques jours pour entrer officiellement dans l'automne astronomique qui débutera le 23 septembre prochain à 5h09 du matin. Mais la floraison des colchiques n'est pas le seul indice du temps qui passe. En voilà d'autres récoltés au gré de mes dernières balades... 
Fin_dEte2.jpg Fin_dEte3.jpg Fin_dEte4.jpg 
La dorure du raisin, le rouge des figues de barbarie (oponce) ou encore une châtaigne sur la colline de Valère près de Sion.
Fin_dEte5.jpg 
Les pâturages roussissent et les sommets blanchissent à nouveau (l'Eiger et le Mönch).
Fin_dEte6.jpg 
Les nuages perdent leur extension verticale et les vents d'altitude fraîchissant les lissent de plus en plus (Breithorn).
Fin_dEte7.jpg 
Les mantes religieuses femelles attrapent le gros ventre (colline de Valère).
 
Bel automne à toutes et tous !

22:00 Publié dans Climat, Météo, Nature | Tags : été, automne, 2010, solstice, eiger, mönch, photo didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

dimanche, 29 août 2010

Sur les traces du loup

Un couple de loups a animé l’actualité du début du mois d’août dans les Alpes en Valais central. Après avoir dévoré quelques moutons sur l’Alpage du Scex et le « Varneralp », ils s’étaient attaqués à des génisses signant ainsi leur arrêt de mort. C’est dans cette ambiance un peu électrique que je me suis rendu dans la région avec le secret espoir de croiser cet habitant un peu encombrant, bien que je sache qu’il ne se montre que très rarement en pleine lumière.
Loup1.jpg
Le début de la balade est magnifique. Le chemin serpente le long d’un bisse parmi les nombreuses et impressionnantes cascades de la Tièche.
Loup3.jpg
De l’autre côté de la grande vallée, les plus beaux 4000 des Alpes se découpent sur l'horizon. On reconnait le Cervin et la Dent-Blanche.
Loup2.jpg

Dans les prés, les chèvres sont aussi insouciantes que dans le conte d’Alphonse Daudet. Elles ne se doutent pas des drames qui se sont produits ces derniers jours un peu plus haut dans la montagne, là où l'herbe paraît plus verte.
Loup4.jpg Loup5.jpg
Les moutons et le bétail ne sembent pas beaucoup plus inquiets.
Loup6.jpg Loup7.jpg
Mais à la croisée des chemins, la carcasse en décomposition d’un mouton ainsi que le flanc blessé d’une génisse rappellent que l’animal n’est pas imaginaire.
Loup8.jpg
Cependant, la balade se poursuit sans accroc. Seul l’immense rocher surplombant le Col de la Roue me fait encore penser au loup (ou à un gros chien couché ou à un sphinx valaisan).
Loup9.jpg
Au retour, de beaux lycoperdons font un dernier clin d’œil à l’animal… Ne les appele-t-on pas vesses de loup ?

Deux jours plus tard, soit le 11 août, un loup mâle a été abattu au petit matin sur l'alpage du Scex alors qu’il s’approchait un peu trop des génisses. Et comme dans le célèbre poème d'Alfred de Vigny, la femelle (et ses petits ?) courent toujours...

...
Hélas! ai-je pensé, malgré ce grand nom d'Hommes,
Que j'ai honte de nous , débiles que nous sommes!
Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
C'est vous qui le savez sublimes animaux.
...

« La mort du loup », D’Alfred de Vigny (1797-1863)

11:25 Publié dans Nature | Tags : loup, alpage du scex, valais, col de la roue, didier ulrich, carcasse mouton, génisses | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

mercredi, 18 août 2010

Le sentier des bouquetins

Mes vacances en Valais m'ont conduit vendredi 6 août au fond du Val des Dix sur le sentier des bouquetins. Ce chemin de montagne qui conduit du barrage de la Grande-Dixence au col des Roux en passant par la cabane de Prafleuri n'a pas usurpé son nom ce jour-là. 
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
La cabane de Prafleuri sous la neige d'août.

Vis à vis du chemin, une harde de bouquetins d'une dixaine de têtes avait pris possession d'un large pâturage à la limite de la neige.
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
Bien que nombreux, les bouquetins ne sont pas toujours faciles à voir... 
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
Mais une fois à proximité, la magie opère... 
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
... peu farouche, un jeune cabri m'observe ...
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
... un jeune mâle se repose ...
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
... d'autres cabris jouent sur les rochers ...
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
... mais les grands mâles ne sont jamais loin et surveillent .... 
bouquetins,prafleuri,cabane,val des dix,didier ulrich,harde,été 2010
... que dire de plus. Je suis encore sans voix après une telle rencontre.

21:00 Publié dans Nature | Tags : bouquetins, prafleuri, cabane, val des dix, didier ulrich, harde, été 2010 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

vendredi, 30 juillet 2010

Rencontres de juillet

Au moment de partir en vacances pour quelques jours, voilà un choix d'images glanées au fil des mes balades du mois de juillet.
Marmotte1_2010.jpg Marmotte2_2010.jpg
Une belle marmotte près d'Arolla.
Grenouille1_2010.jpg
Une grenouille dans la réserve naturelle de Puta Fontana...
Grenouille2_2010.jpg
... sa soeur ...
Libellule1_2010.jpg
... et sa copine la libellule.
Sauterelle1_2010.jpg 
Une sauterelle bien camouflée sur un mur de vigne.

A bientôt et bonnes vacances !

18:23 Publié dans Nature | Tags : marmotte, sauterelle, didier ulrich, image, grenouille, libellule, puta fontana, valais | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

dimanche, 18 juillet 2010

La cigale et la fourmi

La cigale ayant chanté tout l'été... La chaleur de ces dernières semaines a réactivé le chant des cigales en Valais central. Lors d'un de mes joggings matinaux dans la région de Puta Fontana, j'ai été impressionné par le volume sonore de leurs concerts. Intrigué, je me suis mis en chasse. Mais s'il est facile des les localiser au moyen de leur chant, il est bien plus difficile de les voir. Les cigales se tiennent souvent sur le tronc de grands arbres à plusieurs mètres du sol. Et au moindre danger, elles se taisent. Après de longues recherches infructueuses, je tombe enfin sur un joli spécimen de "cigale de l'Orne" ou "cigale grise", une des trois espèces vivant en Valais.
Cigale1.jpg
Bien camouflée sous le feuillage d'un tilleul, de même couleur que le tronc, la cigale n'est pas facile à trouver...
Cigale2.jpg
... mais une fois débusquée, elle se laisse facilement observer avant de s'envoler.
 
 
Cherche la fourmi de la fable dans la photo suivante....


... tu la trouveras en cliquant au bon endroit sur l'image.

15:02 Publié dans Nature | Tags : valais central, cigale, chaleur, été 2010, canicule, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |