samedi, 12 janvier 2013

2013 : l'année de la comète ?

L'information vous a peut-être échappé, mais une nouvelle comète a été découverte l'automne dernier par deux astronomes russes. Cette comète semble s'être récemment détachée du nuage de Oort, un immense  réservoir d'objets glacés situé à environ 0,5 année-lumière de la Terre. C'est donc une comète toute neuve qui n'a jamais vu se volatiliser ses composants à l'approche d'un astre chaud et qui pourrait alors dégazer copieusement à proximité du Soleil.

Cette nouvelle comète s'appelle C/2012 S1, ou plus simplement ISON, nom du réseau de téléscopes Ison (International Scientific Optical Network) qui l'a découverte. comète,ison,2013,novembre,29,hale-bopp,space,soleil,magnitude,didier ulrich
La comète ISON se trouve actuellement dans la constellation Gemini entre Castor et Pollux. Elle a une magnitude de +16. (www.spaceweather.com).

Selon les dernières prévisions, ISON devrait passer à moins de 1,2 millions de km du soleil le 28 novembre prochain. Sa magnitude devrait alors être de -16, ce qui la rendrait bien plus brillante que la pleine lune (magnitude de -12,6) et serait facilement visible en plein jour. Seule la Grande Comète de l'an 1680 lui serait comparable avec sa magnitude de -18. 
comète,ison,2013,novembre,29,hale-bopp,space,soleil,magnitude,didier ulrich
En comparaison, elle serait bien plus lumineuse et spectaculaire que la comète Hale-Bopp qui m'avait pourtant émerveillé durant l'hiver 1997, comme ici dans le ciel valaisan.  

Mais les astronomes restent prudents. Ils rappellent que les nouvelles comètes, très volatiles, sont parfois soufflées par le vent solaire et peuvent disparaître avant de s'approcher de nous. Il est donc urgent d'attendre...

21:45 Publié dans Espace, Science | Tags : comète, ison, 2013, novembre, 29, hale-bopp, space, soleil, magnitude, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

mardi, 08 janvier 2013

Nuages iridescents

Lors d'une balade dans les Alpes valaisannes (Les Collons - Les Essertes) samedi dernier, j'ai pu observer des nuages iridescents ou nuages irisés. Ce phénomène n'est pas vraiment rare mais il était particulièrement intense et spectaculaire ce jour-là.
nuage,lenticulaire,irisé,iridescent,valais,les collons,thyon,alpes,cloud,didier ulrich
L'iridescence d'un nuage survient généralement à proximité du soleil. Le nuage doit être plutôt mince et ses gouttelettes d'eau de taille similaire. Ainsi les rayons lumineux du soleil sont diffractés et font briller les couleurs de l'arc-en-ciel qui vont et viennent au gré des mouvement ondulatoires du nuage, un peu comme sur une bulle de savon.
nuage,lenticulaire,irisé,iridescent,valais,les collons,thyon,alpes,cloud,didier ulrich
Les iridescences surviennent le plus souvent dans les altocumulus ou les cirrocumulus, en particulier dans leurs formes lenticulaires. Ce qui était le cas ce week-end dans les Alpes valaisannes.  
nuage,lenticulaire,irisé,iridescent,valais,les collons,thyon,alpes,cloud,didier ulrich

15:00 Publié dans Météo, Science | Tags : nuage, lenticulaire, irisé, iridescent, valais, les collons, thyon, alpes, cloud, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

lundi, 31 décembre 2012

Bonne année 2013

L'année de tous les dangers, pour les Mayas du moins, semble se terminer dans le calme. J'en profite donc pour vous souhaiter plein de bonheur et une excellente santé pour l'année 2013... ainsi que quatre saisons météorologiquement intéressantes. A défaut de fin du monde et en guise de feu d'artifice pour le réveillon, je vous offre une « chute de météorites sur le Valais central ». A l'année prochaine...

16:02 Publié dans Science | Tags : didier ulrich, météorite, chutes, meteorite fall, valais, central, sion, bonne annee, 2013, switzerland | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

lundi, 26 novembre 2012

Prévision pour l'hiver 2012/13

A la veille d'entrer dans l'hiver climatologique qui commence le 1er décembre, il est temps d'essayer de voir ce que l'hiver 2012/13 nous réserve. Sur internet, les prévisions saisonnières sur l'hiver à venir foisonnent. Petit tour d'horizon non exhaustif de différentes tendances parfois folkloriques, souvent très sérieuses.

prévision,hiver,201213,muotathal,nellen,meteosuisse,meteoswiss,meteoconsult,tendance,didier ulrichCommençons par les «Muotathaler Wetterschmöcker», les 7 prophètes naturalistes et météorologues du haut plateau schwytzois. Ils se basent sur une observation continue de la nature pour rédiger leur prévision, pelures d'oignons, orties, migrations... Pour eux, l'hiver sera rude avec beaucoup de neige et de froid en son début et par conséquent Noël sera blanc cette année. Par contre il ne devrait pas durer et sera suivi par un printemps plutôt précoce. L'hiver de rêve...

Autre son de cloche pour la «Wetterfrosch» haut-valaisanne Georges Nellen qui se base sur des cycles d'observations du temps d'une durée de 7 ans. Pour lui, l'hiver 2012/13 aura de grandes similitudes avec celui de 2005/06. Il sera donc froid et normalement enneigé majoritairement sous l'influence d'un courant du nord. Ce type de courant apportera aussi de nombreux jours ensolelllés avec des températures négatives, notamment en Valais. Et finalement, il donne même la date exacte de la premières neige qui blanchira la plaine valaisannes, soit le 5 décembre. Facile à confirmer...

prévision,hiver,201213,muotathal,nellen,meteosuisse,meteoswiss,meteoconsult,tendance,didier ulrichDu côtés de www.météo-des-neige.fr, l'analyse se veut plus scientifique mais finalement la prévision est bien plus aléatoire. Ce site nous annonce un hiver qui pourrait nous surprendre : Tempêtes, froid glacial ou coup de chaud, importantes chutes de neige en plaine... Les raisons de cette grande incertitude sont à chercher dans la fonte particulièrement marquée de la calotte polaire l'été dernier, dans la reprise, même faible, du phénomène El Nino dans l'hémisphère austral ainsi que dans la proximité du maximum de l'activité de taches solaires. Il semble donc urgent d'attendre... 

Quant à la Chaîne météo sous l'égide de www.MeteoConsult.fr, elle utilise les résultats issus des principaux centres de calculs mondiaux de prévision. Ceux-ci montrent pour l'Europe un hiver standard et perturbé mettant fin au cycle des sécheresses amorcé ces dernières années. En regardant de plus près les cartes fournies, on s'aperçoit que la Suisse se retrouve à la limite du chaud et du froid, de l'anticyclone et de la dépression. Tout peut donc arriver...  
prévision,hiver,201213,muotathal,nellen,meteosuisse,meteoswiss,meteoconsult,tendance,didier ulrich
Je finirai par les prévisions expérimentales de www.MeteoSuisse.ch basées sur un modèle couplé océan-atmosphère qui permet de calculer une prévision de la température moyenne des 3 mois de l'hiver, soit entre décembre et février. En Suisse romande, la tendance pour l'hiver 2012/2013 est à des températures normales à chaudes. Un hiver plutôt froid apparaît peu vraisemblable...
prévision,hiver,201213,muotathal,nellen,meteosuisse,meteoswiss,meteoconsult,tendance,didier ulrich

mercredi, 07 novembre 2012

Maximum du cycle solaire N°24 ?

Après une intensité élevée les derniers mois de l'année 2011, l'activité solaire a fortement diminué depuis de nombreuses semaines.
soleil,cycle 24,cycle 25,climat,dalton,sun,activité,didier ulrich soleil,cycle 24,cycle 25,climat,dalton,sun,activité,didier ulrich
Le soleil le 7 novembre 2012. L'activité est faible. Seules de petites taches sont visibles à sa surface. 

Dès lors, certains scientifiques n’hésitent plus à annoncer que le maximum du cycle actuel N°24 est atteint, voire dépassé alors qu’il n’était prévu que pour le mois de mai 2013. Ce cycle atypique avait déjà débuté avec plus d’une année de retard sur les prévisions (voir ma note écrite en 2009 « panne de soleil ? ») et sera probablement le plus faible depuis des décennies, voire même depuis plus de 100 ans ou depuis le cycle N°14 en 1906.

soleil,cycle 24,cycle 25,climat,dalton,sun,activité,didier ulrich
Nombre moyen de taches observées depuis l'an 2000 et leur prévision jusqu'en 2019.
(source : http://spaceweather.com/)

Quant au cycle solaire N°25, les prévisions de la NASA ne sont pas très bonnes. Il devrait commencer vers la fin de 2020 et le nombre de tâches solaires devrait être encore plus faible que durant le cycle actuel. Tout semble indiquer que le maximum moderne marque une pause et que l'on s'oriente vers un minimum comparable à celui de Dalton. A confirmer...  

soleil,cycle 24,cycle 25,climat,dalton,sun,activité,didier ulrich
L'évolution des différents cycle solaires depuis l'an 1600.

18:23 Publié dans Climat, Espace, Science | Tags : soleil, cycle 24, cycle 25, climat, dalton, sun, activité, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |