vendredi, 23 septembre 2011

Des nouvelles de l'espace

Comme annoncé, le satellite UARS (Upper Atmosphere Research Satellite) devrait rentrer dans l'atmosphère la nuit prochaine. Les dernières observations faites ce matin à 10h00 (à suivre sur twitter #UARS_Reentry) montrent que son orbite continue de fléchir. Elle est actuellement de 165,8km sur 174,5 km. Sa descente est même accélérée par la forte activité solaire actuelle qui détend l'atmosphère terrestre et par conséquent augmente la densité de l'air à haute altitude ainsi que le frottement sur le satellite. Les dernières estimations situent sa chute entre ce soir 20h00 et minuit. L'image ci-dessous montre la trajectoire probable du satellite durant cette période.UARS.jpg
Source : www.spaceweather.com.

10:03 Publié dans Science | Tags : uars, nasa, satellite, re-entry, science, chute, orbite, danger, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

mercredi, 21 septembre 2011

Le ciel sur la tête vendredi?

Il y a quelques jours, la NASA convoquait une conférence de presse pour annoncer le retour sur terre d'un satellite en orbite depuis plus de 20 ans. Etonnamment, peu de nos médias ont relayé cette information. Pourtant le satellite en question est de la taille d'un mini-bus (10m) et pèse près de 6 tonnes. Ce satellite, UARS (pour Upper Atmosphere Research Satellite) a été mis en orbite en septembre 1991 et n'est plus opérationnel depuis 2005. Il a depuis lors été mis au rebut sur une orbite basse (~350km). C'est là qu'il est entré en collision avec un autre objet céleste ce qui l'a rendu incontrôlable. Sa chute inéluctable sera donc totalement imprévisible. Elle devrait intervenir aux alentours du 23 septembre (+ ou - un jour) entre les latitudes 57°N et 57°S, seules les zones polaires ne seront pas concernées. Les experts de la NASA ne seront capables de définir la zone de l'impact à 12'000 km près que deux heures avant son entrée dans l'atmosphère !
UARS.jpg
Le satellite UARS (sur la photo, source: www.nasa.gov) devrait cependant se désintégrer en grande partie en pénétrant dans l'atmosphère. La NASA ne recense que 26 objets qui pourraient être dangereux et atteindre la surface terrestre, pour un poids total de 530 kg. Le plus gros des débris devrait peser 150 kg, le plus petit 1 kg. Et leur vitesse de chute sera comprise entre 100 et 350 km/h suivant la densité de l'objet. Pour plus de détails, je vous laisse consulter le document original du "NASA Orbital Debris Program Office".

Toujours selon la NASA, la probabilité de faire une victime humaine quelque part autour du globe est estimée à 1 sur 3200. Elle précise toutefois que depuis le début de l'ère spatiale, aucune personne n'a jamais été blessée par un tel objet. Il est vrai que la surface terrestre colonisée par l'homme ne représente qu'une très petite proportion, le reste étant couvert de mers, de déserts et de montagnes.
ISS.jpg
La trace de la station spaciale internationale (ISS) dans le ciel valaisan cet été. Tout ce qui gravite en orbite finira bien par retomber... 390 tonnes pour ISS.

08:13 Publié dans Science | Tags : uars, nasa, satellite, re-entry, science, chute, orbite, danger, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

samedi, 27 août 2011

Une pensée pour ISS

Les 5 occupants de l'ISS (station spatiale internationale) semblent plus isolés que jamais après la destruction de Progress M12-M, la fusée russe chargée du ravitaillement de la station, quelque 5 minute après son décollage. Certes les astronautes ne sont pas encore obligés de monter dans leur vaisseau de secours pour rejoindre la Terre. Mais après l'arrêt définitif des vols de la navette spatiale ce printemps du côté de la NASA et la suspension actuelle de tous les décollages côté russe, les nuages s'amoncellent peu à peu sur leur avenir. Alors l'autre nuit, j'ai eu une petite pensée pour ce Japonais, ces deux Russes et ces deux Américains alors qu'ils survolaient les Alpes dans le ciel immaculé valaisan 50 ans après le premier vol humain dans l'espace de Youri Gagarine en 1961. Que de chemin parcouru en un demi siècle... 
ISS_110816-1.jpg
La trace de l'ISS dans le ciel valaisan au dessus de Sion On reconnaît Valère, Tourbillon et le Haut-de-Cry. 
ISS_110816-2.jpg
L'ISS transitant dans la Grande Ourse à proximité d'Alioth, l'étoile la plus brillante de la constellation. Notez les différences de dimensions : ISS (110m sur 70m) se trouve actuellement à 385 km d'altitude et Alioth (4x le soleil) est à 81 années-lumière de la Terre. On voit aussi la trace plus pâle d'un autre satellite au dessus de Lens. 
ISS_110816-3.jpg
Dernière trace de l'ISS avant de s'éteindre au dessus du Haut-Plateau en filant vers le nord-est.

16:01 Publié dans Science | Tags : iss, station, spatiale, internationale, ciel, sky, valais central, didier ulrich, sion | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

dimanche, 27 février 2011

Time-lapse

Le « time-lapse », en français l'accéléré (ou « intervalle de temps ») est un effet cinématographique qui consiste à diffuser les images d'une action dans un temps beaucoup plus court que celui de l'action initiale. Ce procédé est fréquemment utilisé en météorologie, pour exemple les animations satellitaires. Chaque quart d'heure une image est prise depuis l'espace. Mises bout à bout, ces images donnent en quelques secondes une animation de plusieurs heures de prises de vue. Depuis le sol, l'accéléré est intéressant pour visualiser la valse des nuages. Comme ici lors de mes dernières vacances...

La région de Vernamiège le 25 février 2011 (6 images par minute durant 1h30)


La Dent-Blanche qui fume le 23 février 2011 (6 images par minute durant 20 minutes)


La région des Diablerets le 25 février 2011 (12 images par minute durant 40 minutes)

mardi, 15 février 2011

Taches solaires - Le retour

En novembre 2009 dans ma note "panne de soleil", je déplorais une absence anormalement longue des taches solaires. Depuis l'automne 2010, l'activité du soleil a très nettement augmenté. Du reste la première éruption solaire d'importance depuis plus de 4 ans a été observée ce matin 15 février 2011 à 2h56. La tempête électromagnétique qu'elle a provoqué devrait mettre environ 48 heures pour atteindre la terre. Cette éruption s'est produite sur le "Sunspot 1158" que j'ai eu la chance de photographier ce dimanche en bricolant un peu avec une couverture de survie en mylar... Voilà le résultat, peut-être pas aussi net que celui du satellite SOHO. Soleil.jpg
Les taches solaires sont au nombre de 90 ces jours-ci. On devine ici le "sunspot 1158" proche du centre du soleil photographié dimanche 13 février en fin d'après-midi depuis Genève.

13:19 Publié dans Météo, Nature, Science | Tags : taches solaires, cycle, éruption solaire, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |