samedi, 12 janvier 2013

2013 : l'année de la comète ?

L'information vous a peut-être échappé, mais une nouvelle comète a été découverte l'automne dernier par deux astronomes russes. Cette comète semble s'être récemment détachée du nuage de Oort, un immense  réservoir d'objets glacés situé à environ 0,5 année-lumière de la Terre. C'est donc une comète toute neuve qui n'a jamais vu se volatiliser ses composants à l'approche d'un astre chaud et qui pourrait alors dégazer copieusement à proximité du Soleil.

Cette nouvelle comète s'appelle C/2012 S1, ou plus simplement ISON, nom du réseau de téléscopes Ison (International Scientific Optical Network) qui l'a découverte. comète,ison,2013,novembre,29,hale-bopp,space,soleil,magnitude,didier ulrich
La comète ISON se trouve actuellement dans la constellation Gemini entre Castor et Pollux. Elle a une magnitude de +16. (www.spaceweather.com).

Selon les dernières prévisions, ISON devrait passer à moins de 1,2 millions de km du soleil le 28 novembre prochain. Sa magnitude devrait alors être de -16, ce qui la rendrait bien plus brillante que la pleine lune (magnitude de -12,6) et serait facilement visible en plein jour. Seule la Grande Comète de l'an 1680 lui serait comparable avec sa magnitude de -18. 
comète,ison,2013,novembre,29,hale-bopp,space,soleil,magnitude,didier ulrich
En comparaison, elle serait bien plus lumineuse et spectaculaire que la comète Hale-Bopp qui m'avait pourtant émerveillé durant l'hiver 1997, comme ici dans le ciel valaisan.  

Mais les astronomes restent prudents. Ils rappellent que les nouvelles comètes, très volatiles, sont parfois soufflées par le vent solaire et peuvent disparaître avant de s'approcher de nous. Il est donc urgent d'attendre...

21:45 Publié dans Espace, Science | Tags : comète, ison, 2013, novembre, 29, hale-bopp, space, soleil, magnitude, didier ulrich | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |