pourri

  • De mal en pis

    Alors qu'on imaginait avoir supporté le pire durant ces derniers jours mornes et gris, voilà que la fin du mois de mai en rajoute une couche et fera plutôt penser au mois de mars. En effet, dès jeudi soir, un temps de giboulées s'installera sur la Suisse. Le ciel restera donc très changeant, alternant de brèves éclaircies avec de brusques averses, de neige au-dessus de 700 à 900 mètres. Quant aux températures, elles ne dépasseront guère les 10 à 12 degrés aux heures les plus chaudes.

    printemps,pourri,genève,neige
    La dépression d'altitude (500 hPa) sera très proche des Alpes vendredi (www.ecmwf.int).

    Il faut pourtant relativiser. Malgré tout ce qu'on pense, durant ces 150 dernières années (depuis 1864), il y a eu environ 30 mois de mai plus frais que ce mai 2013 à Genève. Et ailleurs dans le monde, la météo se montre bien plus féroce et capricieuse, parfois même meurtrière. Rien que ces derniers jours on a pu observer la débacle dévastatrice du Lac des Mille Lacs dans le Manitoba (Canada), le cyclone tropical Mahasen balayant les côtes du Bangladesh ou encore la puissante tornade classée "EF-4" dévastant la ville de Moore dans la banlieue d'Oklahoma City (USA). 
    printemps,pourri,genève,neige
    De nombreuses maisons ont été détruites par la débacle du Lac des Milles Lacs dans le Manitoba (12 mai). Des images impressionnantes sur youtube : http://youtu.be/Yx2M7aLuXSo et http://youtu.be/a117c6r0e1Y .
    printemps,pourri,genève,neige printemps,pourri,genève,neige
    A gauche, le cyclone Mahasen au Bangladesh (16 mai). A droite, les destructions de la tornade à Moore (20 mai). Ces deux phénomènes météo ont fait chacun plusieurs dizaines de victimes.

  • Juillet neigeux

    Après ma note de la semaine dernière dans laquelle je constatais que juillet serait climatologiquement trop pluvieux, il n'y a pas non plus besoin d'attendre la fin du mois pour affirmer que juillet 2011 sera trop froid. Depuis quelques jours, les températures ont chuté et le thermomètre a souvent eu de la peine à dépasser la barre des 20 degrés en plaine. Dimanche matin, 24 juillet, la température est même descendue à -12,3° au Jungfraujoch (3580m), -2,7° au Grand Saint-Bernard (2472m), -0,7° au Moléson (1972m) ou encore +0,8°à la Dôle (1670m). Ainsi la neige a fait son grand retour dans les prés en dessous de 2000 mètres. 
    Arolla4.jpg
    La nouvelle neige tombée dans la nuit sur les pentes du Sasseneire (3253m) dans le Val d'Hérens avait de la peine à disparaître malgré le soleil de juillet.  
    Arolla5.jpg
    Sous sa fine couche de neige, l'aiguille de la Tsa joue à cache-cache dans les nuages.

  • Contrastes

    Le mois de mai finit mieux qu’il n’avait commencé. Après deux décades plutôt grises, froides et humides, le week-end prolongé de la Pentecôte s’est révélé estival. La hausse des températures a été brutale, plus de 10 degrés en quelques jours. Alors que les maxima sur le Plateau suisse n'atteignaient pas les 15° le 20 mai, ils passèrent à 26-27° le 24 mai, voire 30,4° à Sion le 25 mai.

    En Valais, le contraste était saisissant entre la plaine plongée subitement dans l'été et la haute montagne encore très hivernale, sans oublier la moyenne montagne qui restait plutôt printanière.
    Montcollon2.jpg Avalanche.jpg
    Dimanche 23 mai, le Mont Collon (3637m) au-dessus d'Arolla était plus blanc qu'en hiver. En effet la neige plutôt douce du mois de mai colle aux parois et aux glaciers, à l'inverse des neiges hivernales très froides qui ruissellent sur la glace. Mais cela n'empêche pas d'imposantes avalanches de se produire, comme ici vers 10h00 sur le flanc oriental de la montagne.
    Marmotte3.jpg
    Dans la région du Bas Glacier d'Arolla (2150m), la neige est encore bien présente mais les marmottes sont déjà très actives.
    Fleurs_meleze.jpg Gentianes.jpg
    Encore plus bas dans la vallée, à Arolla (2000m), les mélèze sont en fleurs et des groupes de gentianes commencent à sortir ça et là. Cerises.jpg
    Dans la plaine du Rhône entre Sion et Sierre (500m) les cerises commencent à tourner...
    Vigne2.jpg Cascade.jpg
    ... et la vigne ne va pas tarder à fleurir. La chaleur est si intense que les sous-bois deviennent très accueillants, comme ici à proximité du torrent du Tyné près de Pramagnon.